31 mars 2010

u vecchju portu

DEJA MERCREDI

Celui-là, je l'ai à l'oeil (cliquez pour mieux le voir)

L'oeuf dans tous ses états
COQUILLE D'OEUF ET DÉCORATION La coquille d'oeuf est un des supports les plus utilisés en Asie pour les meubles et objets laqués. C'est tout un travail minutieux qui consiste à coller sur un support, bois généralement (bambou), des éclats de coquille brisée qui sont ensuite peints et laqués. Ici, coupes, vase et paravent.

LA COUR DU PALAIS DES GOUVERNEURS Les travaux se sont éternisés, mais ils ont l'air de s'achever et le Musée devrait (enfin) retrouver ses murs. La cour du Palais des Gouverneurs à Bastia

30 mars 2010

LES OEUFS DE FABERGE
Offrir un oeuf est une tradition orthodoxe. On pense que près de 54 oeufs impériaux furent réalisés par le joaillier, commandés par le tsar Alexandre III à l’ occasion de Fêtes de Pâques. Chaque année Fabergé a réalisé des oeufs avec de surprises: pendules, automates, etc..La Maison Fabergé ouvre des filiales à Moscou, Odessa et Kiev. Lors de l’ Exposition de Stockholm, Fabergé est nommé Fournisseur du Roi de Suède. En 1908, le Roi de Siam nomme Fabergé Joaillier et Emailleur de la Cour. Il sera couvert de titres et de distinctions, le monde entier reconnaissant la maîtrise de son art.

Xavier assistait au Criterium cycliste de Porto-Vecchio où il a pu voir Armstrong, Contador et autres grands de la petite reine

Battine a bien aimé ce film Avez-vous vu ce film,MUMU ? Sylvie TESTUD y incarne(très bien) une instit déjantée dans une école religieuse de campagne en 1947. Une plongée dans l'école d'antan (la nôtre) , qui mettra peut-être, la larme à l'oeil à certains(nes) d'entre nous. Battine.

Comment gober un oeuf lorsqu'on est serpent ?D.D video

Vista dà San Ghjisè Vista da San Ghjisè

29 mars 2010

Puisque nous parlons d'oeufs, voici ce que devrait être LE TEST D'EMBAUCHE Chez "CORSOEUF" d'après Fulettu
video

28 mars 2010

TRUCS DE PÂQUES…

Pourquoi l’ŒUF est-il le symbole de Pâques ? La fête chrétienne de Pâques est destinée à rappeler le souvenir de la résurrection du Christ. L’ŒUF symbolise les quatre éléments de la VIE : la coquille pour la terre, la membrane pour l'air, le blanc pour l'eau et le jaune pour le feu… L’œuf, symbole de la vie et de la renaissance, était tout désigné pour devenir un symbole de Pâques et exprimer le renouveau inauguré par la résurrection.

Du hors d’œuvre (salade pascale) au dessert, pas de repas de Pâques sans œufs !!

Dans de nombreuses régions de l'Europe chrétienne, les gâteaux de Pâques sont des sortes de brioches garnies d'œufs. En Corse, on les nomme "cacavellu" (ou cacaveddu) dans le Sud et plutôt Campanile par chez nous… En voici une recette.

« CACAVELLU ou CAMPANILE pour 10 personnes » _ [Source : France-contact.org]

500 g de farine

1 œuf

125 g de sucre

375 g de beurre

1 pincée de sel

1 petit verre d‘eau-de-vie

un peu d‘anis

20 g de levure de boulanger

1 verre d‘eau

œufs durs colorés pour décorer

Mettre la farine dans une terrine, y faire un puits et verser l‘œuf battu, le sucre, le beurre ramolli coupé en petits morceaux, le sel, l‘eau-de-vie et l‘anis. Ajouter un peu d‘eau si nécessaire. Délayer la levure dans un peu d‘eau tiède et l’incorporer à la pâte. Laisser reposer deux à trois heures. Donner la forme d‘une couronne en gardant de la pâte pour les croisillons qui maintiennent les œufs durs colorés. Les enfoncer dans la couronne, les fixer par les croisillons de pâte, et faire cuire à four moyen pendant une demi-heure.

Remarque : Peut-être n’est-ce point là la recette habituelle de Barbera Maria qui pourra peut-être nous communiquer la sienne… ? _ ;-))

De fil en aiguille, de sons en images Le fado nous ramène au Portugal avec ce petit montage que le blog vous a concocté

J'avais envie d'écouter un peu de Fado...

LE PRINTEMPS FRAPPE A LA PORTE pour l'instant, il est encore dans l'escalier... (photo C.P) Veranu

Pour les nostalgiques du jazz originel et de CAB CALLOWAY en particulier, cet extrait de l'excellent film "Cotton Club"

1939
 le 28 mars El Caudillo prend le pouvoir Les nationalistes espagnols entrent à Madrid et font le défilé de la victoire devant "el Caudillo" (Il Duce, Le Fuhrer) leur chef : le général Francisco Franco. C'est la fin de la guerre civile qui aura duré trois ans et fait plus de 500.000 morts et autant d'exilés. Elle emporte avec elle la "République démocratique des travailleurs de toutes classes" née en 1931, laissant la place à la dictature de Franco pour une quarantaine d'années de pouvoir sans partage !!!...

27 mars 2010

Pendant la crise, la ronde continue...

Pour clore la séquence élection, un dernier édito où je m’autorise à émettre un avis. On ne peut tout de même pas faire comme si nous étions sur une autre planète, réfléchir un peu à la chose publique n’est pas de mauvais aloi. Critiquez, contestez, proposez. N’hésitez pas à le faire. Et puis, nous retournerons à nos rubriques habituelles... PETIT BRAS Oui, la gauche a gagné, mais les blocages prévisibles d’Emile Zuccarelli, Nicolas Alfonsi et Dominique Bucchini, et aussi les réticences, moins attendues, de Simon Renucci, n’ont pas permis à Paul Giacobbi d’ouvrir sa majorité. Il fait contre mauvaise fortune bon coeur, en rajoutant même un peu, et en qualifiant, avec son aplomb habituel, de "sottise" le regret exprimé par certains de la relativité de sa majorité. Il a d’ailleurs corrigé son interviewer en lui précisant qu’il ne s’agissait pas de gouverner mais d’administrer la Corse. C’est bien le problème. Il a en effet une majorité arithmétique pour gérer au jour le jour une région mal en point, il n’y a pas, avec 36 %, la majorité politique suffisamment large, stable et cohérente pour gouverner, c’est à dire faire les choix structurels que la situation de la Corse exigerait. Citons au moins trois domaines où ils s’avèreraient nécessaires. LES FINANCES Elles sont mal en point. Les capacités contributives supplémentaires de nos compatriotes sont limitées et peuvent difficilement être sollicitées d’avantage en cette période. Les dépenses de fonctionnement et notamment les dépenses de personnel, atteignent des sommets. Il est à craindre qu’elles n’augmentent encore, si l’on se réfère aux précédents lendemains de campagnes électorales et à la tentation de la nouvelle équipe, de doubler des embauches précédentes fortement politisées, par d’autres politiquement plus fiables pour elle. Le résultat de ces pratiques de facilité nous l’avons sous les yeux: les ponts attendent les routes, les ronds-points ne mènent nulle part... La collectivité territoriale est incapable d’honorer sa part de financement des chantiers du P.E.I et doit ralentir le rythme des travaux ou même les interrompre. Évidemment certains veulent demander à l‘État de payer à 100%, il paye déjà à 70%, ce programme qui devait assurer un rattrapage structurel de la Corse et qui est disséminé, dilapidé, entre mille petits projets qui devraient relever des budgets ordinaires des départements et collectivité. Alors, serons-nous la petite Grèce de la Méditerranée Occidentale et si l’État central ne peut plus assumer notre train de vie devrons-nous faire appel au F.M.I ou vendre les Îles Sanguinaires et la Giraglia aux Allemands ? LES TRANSPORTS Comment concilier les souhaits de Paul Giacobbi qui souhaiterait une «fongibilité» de l’enveloppe de continuité territoriale, en clair pouvoir utiliser l’argent des transports pour financer les ponts et les murs de soutènement, et la position de la C.G.T, relayée par les élus communistes, de réserver cet argent aux transports, plutôt maritimes, et exclusivement à la S.N.C.M (qui vient d’embaucher 40 CDI supplémentaires pour prix de la dernière grève, malgré des sur-effectifs déjà importants). Comment envisager de rationaliser les liaisons maritimes et diminuer les escales très largement déficitaires, et confier, comme on l'a appris ce soir, l’Office des Transports au maire de Propriano, alors que ce serait une des premières escales à supprimer? L’AMENAGEMENT Il faudra bien adopter un nouveau PADDUC puisque le dernier a été combattu par les associations et finalement retoqué par le Président lui-même. Nous avons d’ailleurs pu remarquer le culot, j’allais dire l’impudeur, de la conseillère sortante en charge de ce dossier, qui n’hésitait pas à "proposer la botte" aux nationalistes totalement opposés au projet qu’elle portait ! Mais sur ce dossier là aussi, la gauche aurait besoin d’un consensus plus large que ce gros tiers qu’elle représente. Entre ceux qui voulaient lotir de larges espaces naturels et le gel total de tous les terrains côtiers, il y a peut-être une position raisonnable et intelligente qui permettrait de fixer les besoins d’urbanisation nouvelle en créant de nouveaux hameaux, comme préconisés par la Loi littoral. Bref, si l’on doit construire encore un peu sur nos côtes, créer des Erbalunga plutôt que des Moriani-Plage. Pour cela l’outil manque, il reste à créer. Il avait pourtant été proposé dès 1977, la création d’un Office Foncier, jugé trop «bolchevique» à l’époque...Il serait peut-être judicieux d'y revenir. Alors, si Paul Giaccobi, au-delà de la bonne volonté oecuménique qu'il affiche,arrive a réunir de vraies majorités, dossier par dossier, sur des vrais choix, il gouvernera. Si non, il devra se contenter d'«administrer», de jouer petit bras. M.V

DERRIÈRE LA GRILLE, CÉSAR

26 mars 2010

video
Le charme désuet du premier jazz: CAB CALLOWAY

1899
 le 26 mars LA ZIGGOURAT ET LES JARDINS DE BABYLONE Éminent archéologue allemand, Robert Johann Koldewey découvre, dans l’actuel Irak, les murailles d’une antique ville de Mésopotamie, la fameuse Babylone. Au fil de ses recherches, il met à jour la porte dIshtar, le palais de Nabuchodonosor, les Jardins suspendus de Sémiramis - l’une des sept merveilles du monde - et même la ziggourat dédiée au dieu Mardouk que la Bible désigne comme la mythique tour de Babel. Koldewey sera pourtant contraint d’abandonner ses recherches en 1917, à l’instauration du protectorat britannique sur l’Irak au cours de la Première Guerre mondiale.

POT AU FEU Nb de personnes : 6 Préparation : 30min Cuisson : 190min INGRÉDIENTS 1,5 à 2 kg de viande de boeuf (paleron, plat de côtes, gîte gîte, gîte à la noix, jumeau, queue) 
huile
 1 poireau, 
1 carotte, 
1 branche de céleri,
 1 oignon piqué de 3 clous de girofle
 4 gousses d’ail, 
1 étoile de badiane
 1 gros bouquet garni
 10 grains de poivre,
gros sel
 Pour les légumes 
6 carottes, 
6 poireaux, 
6 navets blancs et jaunes
 6 Pomme de terre 
 1 choux vert 6 oignons RECETTE Faites revenir les morceaux de viande séparément dans une grande cocotte avec un peu d’huile, recouvrez largement d’eau froide, faites bouillir quelques minutes puis écumez. 
Ajoutez le poireau, la carotte et le céleri coupés en tronçons, l’oignon, l’ail écrasé, la badiane, le bouquet garni, sel et poivre, couvrez et laissez cuire à petits frémissements pendant 2 h 15. 
Sortez la viande pour pouvoir enlever tous les légumes et le bouquet garni du bouillon. 
Remettez la viande avec les autres légumes pelés et coupés dans le bouillon et poursuivez la cuisson pendant 45 mn. 
Servez avec les légumes chauds, un hachis de cornichons et de câpres mélangés à de la mayo maison bien relevée, ou simplement une bonne huile d’olive fruitée. Petit plus: pour ma part, j'en fait toujours un peu plus pour, le lendemain, coupez tous les restes en petits morceaux, les faire revenir dans le vinaigre et servir avec des cornichons coupés en rondelles. (j'ajoute aussi dans le bouillon durant sa cuisson, un peu de quatre épices). Un régal.

25 mars 2010

Après le dessin à la plume, l'aquarelle... porticcio

24 mars 2010

23 mars 2010

TRUCS DE CAFÉ…

Le CAFÉ serait-il une spécialité corse ? Je le pensais autrefois ! Chez mes grands-parents, il y avait toujours une cafetière-chaussette sur un coin de la cuisinière pour offrir aux visiteurs impromptus une tasse de ce breuvage, quel que fût le moment de la journée… Chacun ayant ses habitudes et son expérience pour préparer ce "nectar", je me bornerai à vous transmettre quelques trucs relatifs au café.

_ Conserver le café en grains ou moulu dans une boîte hermétique au réfrigérateur. Il gardera mieux son arôme.

_ Au lieu d’utiliser un jaune d’œuf pour dorer les tourtes, on peut les badigeonner avec du café.

_ Pour bien nettoyer votre moulin à café, déposez-y ¼ de tasse de grains de riz crus et réduisez-les en poudre. Jetez cette poudre et essuyez le moulin à l'aide d'un linge sec. Ainsi, il sera débarrassé des huiles pouvant donner une saveur rance au café frais.

_ Pour faire disparaître une tache sur un vêtement noir, la brosser avec un peu de café refroidi... très efficace !

_ Pour faire disparaître les égratignures sur les meubles vernis, faire une pâte avec un peu de café instantané et de l'eau et étendre sur les égratignures avec un chiffon. C’est sans danger pour les vernis.

_ Le gommage au marc de café : un excellent soin de beauté !

Gommage du visage : La peau du visage étant plus fragile, mélanger du marc de café refroidi avec de l’huile d’olive et un peu de miel. Appliquer ensuite la préparation en effectuant un léger massage puis rincer. Les pores sont nettoyés et la peau resplendit.

Gommage corporel : Prenez du marc de café frais et le mélanger en proportions à peu près égales avec un gel douche doux. Appliquer le gel obtenu sur le corps en massant. Les écailles de peau sèche disparaissent, la peau et les tissus sont dynamisés.

[Nota : Pour d’autres trucs, cf. rubrique du 21/11/2005]

CITATIONS ET ANECDOTE :

«Si c’est un poison, c’est un poison lent.» (Fontenelle… parlant du café.)

« Café : Noir comme le diable, chaud comme l'enfer, pur comme un ange, doux comme l'amour. » (Talleyrand)

Il paraît que si l’on criait durant 8 ans, 7 mois et 6 jours, on produirait suffisamment d’énergie pour réchauffer une tasse de café ! Vous pouvez toujours vérifier !! Chiche… ;-))

21 mars 2010

LE MESSAGE EST CLAIR LES RESULTATS DE LA CORSE Giaccobbi: 36,60 Rocca Serra: 27,69 Simeoni: 25,91 Talamoni: 9,84 Un rejet de la droite et de la majorité régionale sortante C’est le premier enseignement de ces résultats. Les inquiétudes sociales suscitées par la politique gouvernementale, les erreurs psychologiques du Président, mais aussi l’incurie d’une majorité régionale désavouée par le Président lui-même sur des dossiers essentiels, sont aggravés par le désaveu personnel de leaders historiques, dynastiques, de la droite insulaire. Puisqu’on a beaucoup parlé d’héritiers, Camillou a bel et bien dilapidé l’héritage de ses père et grand-père. La gauche en profite, mais n’est pas majoritaire à elle-seule. Bien sur, la liste Giaccobbi gagne cette élection, son groupe fournira le Président de l’exécutif et peut-être celui de l’Assemblée, mais la réunion de Venaco a produit autant de bénéfices qu’elle a suscité de réactions négatives. S’il était naturel de se réunir pour se rassembler, il a paru très arrogant à beaucoup d’électeurs, y compris de gauche, de se répartir tous les postes de responsabilité, avant le second tour, sans laisser aucune disponibilité à d’éventuels alliés. Ce refus manifeste de la main tendue de Gilles Siméoni a choqué, et s’il se confirmait après une si courte victoire, il constituerait une erreur politique majeure. Les choix nationalistes. Si les indépendantistes confortent une sorte de «minorité de blocage», les grands gagnants de cette élection, par leur résultat mais surtout par la dynamique qu’ils ont su créer, sont les autonomistes de Siméoni et Angelini. Ils avaient fait le choix de se distinguer des nationalistes radicaux, de condamner clairement la violence, de déclarer vouloir s’intégrer au jeu démocratique et partager les responsabilités. Ce serait irresponsable de les renvoyer au ghetto et les contraindre à une opposition de refus en stérilisant ainsi plus d’un quart de l’électorat corse. A la gauche d’éclairer le jeu Certes elle peut peut-être choisir de gouverner minoritairement, mais les contradictions en son sein sur des dossiers importants: transports, énergie notamment, sont au moins aussi importantes que celles qu’elle pourrait collectivement avoir avec Siméoni. Le moment est peut-être venu pour certains caciques et militants de gauche de dépasser les préventions anciennes, de prendre acte des évolutions positives des uns et des autres et de comprendre que la résolution de problèmes graves, comme le problème foncier et une défense déterminée mais intelligente du littoral corse, ne pourra s'accommoder de l’étroitesse des majorités...ni de celle des esprits. M.V

Élections territoriales 2010 2iè tour 21 Mars RÉSULTATS DE RUTALI * photo: Camille a été le doyen des votants physiques Inscrits: 359 Votants: 253 Nuls: 11 Exprimés: 242 Giaccobbi (gauche): 125 Simeoni (autonomistes): 53 Rocca serra (droite): 39 Talamoni: (indépendantistes): 25

20 mars 2010

LA GRILLE DU SAMEDI

19 mars 2010

Profitons des dernières oranges corses Salade d’oranges à la cannelle INGRÉDIENTS 6 oranges
 4 cuil. à soupe d’eau de fleur d’oranger
 2 cuil. à soupe de sucre roux
 1 cuil. à café de cannelle moulue
 Menthe fraîche RECETTE Pelez les oranges à vif, coupez-les en fines rondelles et épépinez-les. Mélangez l’eau de fleur d’oranger et le sucre, jusqu’à ce qu’il fonde. Disposez les rondelles d’orange en rosace sur un plat. Arrosez d’eau de fleur d’oranger sucrée et saupoudrez de cannelle. Garnissez de quelques feuilles de menthe et servez bien frais. Accompagnez d’une boule de glace à la vanille, ce sera parfait !

LE BEAU TEMPS, POUR LONGTEMPS ?

18 mars 2010

LUC BESSON FAIT BOUGER LA B.D: ADELE BLANC-SEC L’occasion de voir au cinéma la belle Louise Bourgoin qui en faisait déjà pas mal (du cinéma...) en présentant la météo sur Canal+. En cette année 1912, Adèle Blanc-Sec, jeune journaliste intrépide, est prête à tout pour arriver à ses fins, y compris débarquer en Égypte et se retrouver aux prises avec des momies en tout genre. Au même moment à Paris, c'est la panique! Un oeuf de ptérodactyle, vieux de 136 millions d'années, a mystérieusement éclos sur une étagère du Jardin des Plantes, et l'oiseau sème la terreur dans le ciel de la capitale. Pas de quoi déstabiliser Adèle Blanc-Sec, dont les aventures révèlent bien d'autres surprises extraordinaires...

17 mars 2010

JEAN FERRAT Toute une émotion, toute une époque aussi, les mythes post-soixante-huitards: le retour à la terre, la nature, le pays... les débuts de l'écologisme, des régionalismes...
Jean Ferrat - La Montagne
envoyé par stefapapa. - Clip, interview et concert.

ET CES RÉGIONALES ?

16 mars 2010

BOÎTE À TRUCS [20]…

_ Si vous ne disposez pas de ruban adhésif pour PROTÉGER vos VITRES de la peinture, vous pouvez le remplacer par un oignon ! Coupez votre oignon en deux, puis passez-le tout autour des bords de vos vitres.

_ Pour éviter au PLÂTRE une prise trop rapide, ajoutez au mélange un peu d’alcool. Vous aurez plus de temps pour le travailler !

_ Pour éliminer toute ODEUR DE PEINTURE, mélangez dans une petite assiette un oignon haché et de la mie de pain que vous placerez ensuite dans la pièce repeinte. L’odeur de peinture ne se fera bientôt plus sentir !

_ Pour entretenir votre STATUE DE PLÂTRE, nettoyez-la à l’aide d’un mélange d’amidon et d’eau (à parts égales). Avec un pinceau, appliquez sur votre statue, laissez sécher puis brossez. Oubliée la grise mine, votre statue reprendra vite sa blancheur d’origine !

_ Pour que vos TIROIRS s’ouvrent et se ferment sans retenue, frottez les glissières et les chants avec du savon sec. L’entretien peut se faire également avec de la paraffine ou encore de la bougie.

_ Pour que les VIS ne s’échappent pas du tournevis pendant la manipulation, il suffit de les aimanter ! Pour cela, placez donc un aimant dans votre boite à vis… !

_ Pour les FENÊTRES dont l’ouverture et la fermeture sont rendues difficiles par l’humidité, appliquez un peu de talc dans les rainures du bas. Vos fenêtres reprendront du service plus facilement !

_ Pour dégraisser votre PARE-BRISE, appliquez sur la surface un oignon coupé en deux. Frottez-le ensuite avec du citron, ce qui empêchera les petits insectes de venir s’y coller !

_ Avant de laver du LINGE NEUF, le mettre à tremper quelques heures dans de l’eau (baignoire, grande bassine). Cela permet de faire gonfler les fibres et d’éliminer l’apprêt qui rigidifie le linge neuf et lui donne cet aspect brillant et lisse. Laver ensuite normalement. Le linge gagne en douceur, notamment le tissu éponge.

_ Pour faire disparaître la rouille sur du CHROME, façonner une boule avec du papier aluminium et astiquer la tache.

15 mars 2010

N.D.L.R: La rubrique de D.D, exceptionnellement, sera publiée demain Mardi

ENFIN, LA CORSE BOUGE Les résultats sont éloquents . La droite locale subit le reflux national, mais pas seulement. La médiocrité de ses représentants locaux, leur immobilisme et la gestion calamiteuse de la région, associes a leurs appétits fonciers ont détourne d'eux nombre d'électeurs conservateurs. Le tandem Simeoni/Angelini réussit un exploit en se plaçant en tête des formations d' opposition. La laborieuse constitution de leur liste a été oubliée et finalement ils semblent avoir incarne en Corse une variante du vote écologiste . Les indépendantistes de Talamoni maintiennent un niveau relativement élevé, traduction d'une fracture autant sociale que politique. Giaccobbi, dépasse par Simeoni, malgré un quadrillage clientélaire très serré des petites communes, est en tête de la gauche et c'est donc autour de lui que le rassemblement de ces formations devrait s'organiser. Cela ne posera aucun problème à Bucchini qui fait un bon score, ce sera sans doute plus difficile a avaler pour Emile Zuccarelli qui prend une claque. Sa réputation justifiée de rigueur et d'honnêteté intellectuelle n'aura pas suffi à estomper sa fixité idéologique, cette posture de dinosaure figé dans les glaces sibériennes d'un jacobinisme désuet . Avec ce score il n'aura d'autre choix que de s'effacer en laissant "monter" quelques co-listiers jeunes et compétents . Renucci paye la non-campagne de sa non-liste. Il contribuera volontiers a cette "convergence" qu'il appelle de ses vœux, voire de ses prières, depuis le début. ET MAINTENANT ? L'hypothèse la plus plausible devrait voir se constituer une liste unique de gauche autour de Giacobbi qui sera appelée nécessairement a partager le pouvoir avec Simeoni, au moins au "troisième tour", en intégrant certaines des ses préoccupations identitaires et je l'espère le souci de la défense du littoral. Il y aurait la l'amorce d' une majorité productive et durable dont la Corse a tant besoin en ces temps difficiles. A moins que notre génie auto-destructeur ne nous conduise a vérifier la phrase de Lampedusa: "tout changer pour que rien ne change"... M.V

LES RESULTATS: > De rocca serra (UMP) : 21,34 % > Siméoni (Autonomiste) : 18,40 % > Giacobbi (P.R.G soutien P.S) 15,48% > Zuccarelli (P.R.G "Républicain") 8,05 % > Bucchini (Front de Gauche) 10,02% > Renucci (Social-démocrate)6,64% > Talamoni (indépendantiste) 9,36%

14 mars 2010

REGIONALES: Les résultats de Rutali Inscrits : 359 Votants : 204 nuls : 3 exprimés: 201 --Participation 57,26 % Bucchini Dque (Front de Gauche): 14 Battini j. Fçois : 1 Talamoni JeanGuy (Indépebdantistes) : 28 Toma Jean (Modem) : 2 Zuccarelli Emile( Radical "Républicain") : 26 Baccarelli J.Fçois (écolo): 6 Renucci Simon (social-démocrate) : 1 De rocca serra C ( UMP) : 18 Cardi Antoine (F.N) : 3 Siméoni Gilles (Autonomistes) : 36 Giacobbi Paul (Radical soutien P.S) : 66

STOÏQUE ET DOUCE MALGRÉ LE FROID

Jean-Bati Luciani est parti se promener en raquettes et nous a rapporté quelques belles photos.

"J'espère que toute cette neige n' incitera pas les gens a voter blanc" me disait ce matin, notre humoriste local bien connu, en me transmettant ces photos... (photo JBL)

13 mars 2010

SERAIT-CE LE DEBUT DU COMMENCEMENT DE LA FIN ?
Ouf, ça y est, le village et le lotissement supérieur des Pantani sont désenclavés en fin de matinée . Des pompiers volontaires de Sisco sont arrivés en renfort pour rendre les maisons accessibles . En voici deux en action, dont une charmante jeune femme .

12 mars 2010

LES DERNIÈRES NOUVELLES DU FRONT DE NEIGE
Les pompiers d'Oletta, dont on voit les véhicules, sont à pied d'oeuvre depuis ce matin . Selon une liste fournie par le Maire ils visitent les personnes âgées pour leur venir en aide, et leur rendre le service dont elles auraient besoin . Par ailleurs, un tracto-pelle crée des aires de dégagement sur la route du village .

11 mars 2010

Pendant ce temps a Madere...

REMERCIEMENTS

Dans l’impossibilité de déplacer notre voiture garée sur le nouveau parking au-dessus de l’église malgré de vains efforts du chasse-neige municipal et du Bobcat (pente trop raide et neige trop abondante), nous ne pouvions récupérer des médicaments urgents. Mais grâce à une chaîne de solidarité _ notre maire, la pharmacie de Murato et les pompiers _ nous-mêmes ainsi que trois autres personnes du village avons ce soir nos médicaments…

Nous adressons à TOUS un grand MERCI !! D.D.

LE FROID CONSERVE !
Camille, 93 ans, dégage la neige devant chez lui...(photos R.C)